Actualités reliées à l'Église du Très-Saint-Sacrement

L’église du Très-Saint-Sacrement (TSS) à Québec pourrait être sauvée de la démolition par la ministre de la Culture Nathalie Roy, qui vient d’intervenir pour la protéger, mais le diocèse de Québec, «outré», va tout faire pour renverser sa décision.

La ministre Roy a signé un avis d’intention de classement pour préserver cette église quasi centenaire du chemin Sainte-Foy dont «l’intérêt patrimonial repose sur ses valeurs historique, artistique, architecturale et paysagère», peut-on lire dans un communiqué diffusé vendredi matin.

LIENJournal de Québec, 29 mai 2020  

 


 

QUÉBEC, le 29 mai 2020 /CNW Telbec/ - L'église du Très-Saint-Sacrement, située sur le chemin Sainte‑Foy à Québec, est en voie d'être classée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, a récemment signé un avis d'intention de classement à cet effet. Par ce geste, elle souhaite que soit préservée cette église dont l'intérêt patrimonial repose sur ses valeurs historique, artistique, architecturale et paysagère.

Ce lieu de culte est étroitement associé à la congrégation du Très-Saint-Sacrement et à l'histoire du quartier Saint-Sacrement. Les religieux de cette communauté s'établissent au Québec en 1890. En 1915, ils fondent à Sainte-Foy un noviciat et un centre consacré à la dévotion eucharistique. Une première chapelle est inaugurée cette même année, mais elle est rapidement remplacée par l'église actuelle, qui est construite de 1920 à 1924. La paroisse du Très-Saint-Sacrement, érigée en 1921, relève de la congrégation du même nom jusqu'en 1994.

Cette église est représentative de l'architecture religieuse des premières décennies du XXe siècle par sa monumentalité et son style inspiré des lieux de culte médiévaux. Elle témoigne aussi de l'utilisation de plus en plus répandue des structures en acier pour les édifices de grandes dimensions érigés pendant cette période.

L'église contient aussi des vitraux exécutés par le maître verrier Marius Plamondon entre 1953 et 1961, et du mobilier intégré dessiné par l'architecte Adrien Dufresne entre 1943 et 1951.

L'église du Très-Saint-Sacrement constitue un point de repère dans le paysage du quartier Saint-Sacrement, un secteur urbain qui s'est développé au cours de la première moitié du XXe siècle.


LIEN:  https://www.newswire.ca/


 


Nous remercions le Conseil de quartier Saint-Sacrement pour son appui!


RÉSOLUTION 20-CA-09

Concernant l’appui du conseil de quartier Saint-Sacrement au comité SOS Saint-Sacrement

SUR PROPOSITION DE M. Michel Jutras DÛMENT APPUYÉE PAR Mme Lilianne Plamondon, IL EST RÉSOLU QUE le conseil de quartier de Saint-Sacrement appuie l’initiative de SOS Saint-Sacrement en vue de requalifier, revaloriser et préserver l’église du Très-Saint-Sacrement dans un projet issu du milieu citoyen à caractère culturel, communautaire et socio-économique. ADOPTÉE À L’UNANIMITÉ.


https://www.facebook.com/pg/quartierStSacrement/about/?ref=page_internal

 

Radio-Canada, 

L'année 2020 devra être une année de mobilisation pour la sauvegarde du patrimoine religieux à Québec, afin d'éviter d'autres démolitions. L'avenir de plusieurs églises comme celle du Très-Saint-Sacrement en dépend, croient le vicaire général du diocèse et un consultant en patrimoine.

2019 aura été une année difficile pour le patrimoine bâti à Québec, « une année de défis », rapporte le vicaire général du Diocèse de Québec, Mario Duchesne.

Pour en lire plus: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1445515/2020-annee-charniere-avenir-patrimoine-religieux-quebec?fbclid=IwAR31QLtV6eeFudLu9mIu2c_Zn-zB0MuIHaDxozyim4bKCDLiZ8Xu5uHg1gU


 


MISE À JOUR DU DOSSIER DE LA CATHÉDRALE DE RIMOUSKI
EXPERTISE EN INGÉNIERIE EN VOIE D’EXÉCUTION LES 28 ET 29 AVRIL 2020 
Communiqué de presse

Me Sophie Noël, Noël & Gauron, Avocats

Québec, le 28 avril 2020 – Mardi, le 21 avril 2020, l’honorable Guy de Blois, j.c.s. a rendu une ordonnance de sauvegarde. Le tribunal était saisi de deux (2) ordonnances de sauvegarde, contestées de part et d’autre, et ce, dans le cadre d’une procédure judiciaire devant la Cour supérieure. L’audition, de cette ordonnance, a duré 54 minutes. Chacune des parties était en ligne. L’archevêché demandait, notamment, la destitution des deux (2) marguilliers et la validation de la nomination de trois (3) marguilliers. La Fabrique de la paroisse de Saint-Germain demandait, notamment, le statu quo et le respect de la Loi sur les Fabriques par la nomination d’un président et l’autorisation de procéder sans délai à une expertise pendant la pandémie.

Lire la suite icii...

2020-05-01



 

"La démolition de l’église Saint-François d’Assise progresse. Il ne restera bientôt plus rien du lieu de culte situé au coin de la 1re Avenue et de la rue De L’Espinay. Acero, Groupe Immobilier, commencera en avril la construction d’un immeuble locatif de quatre à sept étages de 90 unités, dont 12 maisons de ville, en plus de trois commerces." ( le 17 février 2020 )

https://www.quebecurbain.qc.ca/2020/02/17/demolition-de-leglise-saint-francois-dassise/

Québec Hebdo publié le 22 décembre 2019 

L’église a été mise en vente il y a plus d’un an. «Il y a eu deux appels d’offres [pour la vente]. Des groupes ont été rencontrés. On a pu émettre des souhaits par rapport au projet qui va s’y implanter. La laisser dans cet état, peu importe qui l’achète, même si c’est la paroisse qui la garde encore pendant des mois ou des années, il faut avoir les reins solides. C’est beaucoup de sous, l’église a un niveau de détérioration très avancée et il faut l’entretenir et la chauffer», explique Georges Michel Parent, directeur administratif de l’église du Très-Saint-Sacrement.

Le projet qui devrait voir le jour ne conservera pas le bâtiment actuel. «Par contre, le projet s’intègrera dans son environnement. On veille à ce que le projet de remplacement soit harmonieux pour le quartier et qu’il respecte le gabarit. Ce ne sera pas une verrue», fait valoir le directeur.

https://www.quebechebdo.com/local/quebec-hebdo-local/192717/coups-de-hache-a-venir-dans-le-patrimoine-religieux-de-quebec/

" À moins de l’apparition subite et improbable d’une fortune en quête d’un édifice religieux très mal en point où engloutir des millions de dollars, l’église du Très-Saint-Sacrement du chemin Sainte-Foy à Québec sera démolie. Déjà, son contenu est distribué vers d’autres paroisses. Les bancs pourraient même se retrouver à Port-au-Prince, en Haïti.

L’église du Très-Saint-Sacrement disparaîtra-t-elle? «Oui. Je ne sais pas qui aurait entre 8 et 10 millions $ — et peut-être même plus — juste pour maintenir l’édifice», répond le directeur administration de la paroisse Bienheureuse-Dina-Bélanger, Georges Michel Parent"  ( BAPTISTE RICARD-CHÂTELAIN, Le Soleil)

https://www.lesoleil.com/actualite/vers-la-demolition-de-leglise-du-tres-saint-sacrement-eb65f6470d6cbb0518a7914c45d1c403

Emmanuel Lamontagne, Site www.Le-Verbe.com,  5 janvier 2020

L'auteur vous propose de jouer aux touristes chez nous par le biais d’une série de chroniques ayant pour but de vous faire découvrir certaines églises d’intérêt étant en dehors des sentiers battus par l’industrie touristique. Commençons donc avec quelques églises et chapelles méconnues de la haute-ville de Québec.

https://www.le-verbe.com/culture/jouer-au-touriste-chez-nous/?fbclid=IwAR1c4wHW2fwHakdkxrFuEdTnFVba23ne_H2DfouQiji8iQ46RKPEPOnkkLs

Radio-Canada, 5 janvier 2020

Une communauté acadienne du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse cherche des façons de préserver l’église catholique Sainte-Marie, un édifice centenaire à Pointe-de-l’Église qui est mal en point. Du haut de ses 56 mètres, l'église Sainte-Marie impressionne par sa grandeur. C’est la plus grande église en bois d'Amérique du Nord.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1458549/pointe-de-l-eglise-baie-sainte-marie-menacee-demolition-edifice-acadie

Un reportage de David Rémillard, RADIO-CANADA, 5 janvier 2020

Avant même de penser réinstaller un clocher sur l'église Saint-Sauveur, privée de son ornement pour un troisième hiver consécutif, il faudra d'abord réaliser des travaux « urgents » pour préserver sa structure. Le curé de la paroisse, Michel Drouin, en fait sa priorité. L'église Saint-Sauveur, dont la valeur patrimoniale est jugée exceptionnelle par la Ville de Québec, n'a pas bonne mine.
 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1457446/eglise-saint-sauveur-besoin-urgent-protection-patrimoine-religieux

Auteur:: JEAN-FRANÇOIS NÉRON, Le Soleil, 26 novembre 2018; Mis à jour le 27 novembre 2018 à 9h55

Même si elle est mise en vente, l’église du Très-Saint-Sacrement ne disparaîtra pas demain. Elle restera encore plusieurs années dans le paysage du quartier. L’annonce de la vente aux fidèles a été faite dimanche lors de la célébration de la parole. Le diocèse de Québec a pris la décision le 1er octobre sur la recommandation de l’assemblée du conseil de fabrique. Lire la suite: https://www.lesoleil.com/actualite/la-capitale/leglise-saint-sacrement-est-a-vendre-fc2c03c56b65b35d394cabc7ab720369

Auteur: CÉLINE FABRIÈS, Le Soleil; 17 août 2018;  Mis à jour le 18 août 2018 à 17h04

L’église du Très-Saint-Sacrement a de grandes chances d’être réduite en poussière pour faire place à un nouveau bâtiment. Le conseil de fabrique de la paroisse a voté à la majorité pour cette option malgré un sondage des résidents favorable à 81,2% à la nomination de l’église du Très-Saint-Sacrement à titre de bâtiment patrimonial.

Pour en savoir plus:: https://www.lesoleil.com/actualite/la-capitale/leglise-du-tres-saint-sacrement-pourrait-etre-demolie-abe8f9e8cdaba0410472037b18ca53fe


 

Auteur: Dominique Lelièvre | Journal de Québec| Publié le 1er septembre 2019 à 17:47 - Mis à jour le 1er septembre 2019 à 17:55

Lien vers l'article: https://www.tvanouvelles.ca/2019/09/01/la-fin-pour-leglise-du-tres-saint-sacrement-de-quebec