QUÉBEC, le 29 mai 2020 /CNW Telbec/ - L'église du Très-Saint-Sacrement, située sur le chemin Sainte‑Foy à Québec, est en voie d'être classée en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, a récemment signé un avis d'intention de classement à cet effet. Par ce geste, elle souhaite que soit préservée cette église dont l'intérêt patrimonial repose sur ses valeurs historique, artistique, architecturale et paysagère.

Ce lieu de culte est étroitement associé à la congrégation du Très-Saint-Sacrement et à l'histoire du quartier Saint-Sacrement. Les religieux de cette communauté s'établissent au Québec en 1890. En 1915, ils fondent à Sainte-Foy un noviciat et un centre consacré à la dévotion eucharistique. Une première chapelle est inaugurée cette même année, mais elle est rapidement remplacée par l'église actuelle, qui est construite de 1920 à 1924. La paroisse du Très-Saint-Sacrement, érigée en 1921, relève de la congrégation du même nom jusqu'en 1994.

Cette église est représentative de l'architecture religieuse des premières décennies du XXe siècle par sa monumentalité et son style inspiré des lieux de culte médiévaux. Elle témoigne aussi de l'utilisation de plus en plus répandue des structures en acier pour les édifices de grandes dimensions érigés pendant cette période.

L'église contient aussi des vitraux exécutés par le maître verrier Marius Plamondon entre 1953 et 1961, et du mobilier intégré dessiné par l'architecte Adrien Dufresne entre 1943 et 1951.

L'église du Très-Saint-Sacrement constitue un point de repère dans le paysage du quartier Saint-Sacrement, un secteur urbain qui s'est développé au cours de la première moitié du XXe siècle.


LIEN:  https://www.newswire.ca/


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir